Réglementation du secteur des jeux de hasard en Côte d’Ivoire

Il a été adopté le vendredi à Yamoussoukro des projets de loi pour mieux contrôler l’installation abusive des établissements illicites des jeux de hasard.

Projet de loi voté en Côte d’Ivoire pour assainir le secteur des jeux de hasard

La commission des affaires économiques et financières en accord avec le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, a procédé à l’adoption de la loi visant à réglementer les jeux de hasard en Côte d’Ivoire. Cette décision a été prise suite à la prolifération des centres de jeux illégaux.

La protection des mineurs au centre de ce changement

Plusieurs irrégularités ont été relevées dans le secteur des jeux de hasard en Côte d’Ivoire. Parmi celles-ci, il y a l’installation des opérateurs de jeux de hasard de façon anarchique et la pratique des jeux par les mineurs. Les motifs amplement expliqués au ministre de l’Économie ont conduit à la prise des mesures idoines.

Le projet de loi adopté est composé de 71 articles scindés en huit titres. Les diverses orientations du gouvernement sont entre autres la bonne gestion du secteur et la promotion de bonnes pratiques.

Force a été de constater que les mineurs sont impliqués dans les jeux de hasard, en l’occurrence chez les opérateurs qui exercent illégalement. Le ministre déplore de tels comportements de ces établissements de jeux de hasard qui ne sont pas soumis à des impôts.

Le gouvernement ivoirien, par la voix de son ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, précise que ces lois visent à protéger les personnes vulnérables comme les mineurs et les joueurs additifs. Cela permet, en outre, de promouvoir le jeu responsable en écartant tout danger d’addiction.

Article rédigé le 23 juin 2020à10h30 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Jeux d'argent Côte d'Ivoire
Partagez sur les réseaux sociaux